La Pollution du Plastique dans les Océans en 10 Chiffres (2024)

La Pollution du Plastique dans les Océans en 10 Chiffres (2024)

Alors que la consommation de plastique n'était que de quelques tonnes dans les années 1950, elle a aujourd'hui atteint des niveaux astronomiques et ne cesse d'augmenter. 400 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année et les estimations tablent sur une production dépassant les 600 millions de tonnes en 2030 ! Le problème, c'est que seule une faible part (21%) est recyclé et que les 79% restants, soit 7 milliards de tonnes de déchets plastiques, se retrouvent dans des décharges ou sont déversées en pleine nature pour finir dans les mers et les océans...

Combien de tonnes de plastique se trouvent dans les océans en 2023? Quel est l'impact de la pollution marine et des déchets plastiques sur l'environnement ?

Voici 10 statistiques et chiffres effrayants sur la pollution du plastique dans les océans en 2023 et ses effets environnementaux dramatiques.

🚀 Découvre la Masterclass CV qui dévoile tous les secrets des recruteurs.

1. Entre 75 et 200 millions de tonnes de plastique se trouvent dans les océans

Emballages, bouteilles en plastique, sacs plastiques, pailles, gobelets en plastique mais aussi filets de pêche abandonnés, sont omniprésents dans les mers et les océans.

La plupart des déchets plastiques qui se trouvent dans les océans proviennent de la terre. 80% pénètrent dans l'océan par les rivières et les côtes. Les 20 % restants proviennent de sources marines telles que les filets de pêche, les lignes, les cordages et les navires abandonnés.

Seulement 0,5 % de cette quantité dérive à la surface de la mer. 39 % flottent entre le fond et la surface ou dans les profondeurs en haute mer. 33,7 % se trouvent sur les côtes et les fonds marins et 26,8 % dérivent dans les eaux côtières.

Ce que ne disent pas ces statistiques, c'est que ces déchets et objets plastiques restent des dizaines voire des centaines d'années dans la mer et qu'ils se fragmentent simplement en particules plastiques plus petites et à peine visibles appelées microplastiques, ingérées par les espèces vivantes qui peuplent les océans...

2. Entre 10 et 20 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans chaque année

Soit l'équivalent en poids de 55 000 Boeing 747. Dans la mer Méditerranée, ce sont 600 000 tonnes de plastique qui y sont rejetées chaque année, soit l'équivalent de "seulement" 3280 Boeing 747.

Le pire dans tout ca : ce chiffre pourrait tripler d'ici 2040 !

Si rien ne change et en l'absence d'actions, la quantité de déchets plastiques entrant dans les écosystèmes aquatiques pourrait passer de 9-14 millions de tonnes par an en 2016 à 23-37 millions de tonnes par an d'ici 2040.

On estime que 1 000 rivières sont responsables de près de 80 % des déversements de plastique dans l'océan, représentant entre 0,8 et 2,7 millions de tonnes par an, les petites rivières urbaines étant parmi les plus polluantes.

💡 Pour en savoir plus :La Pollution du Plastique dans le Monde en 10 Chiffres

🚀 Découvre la Masterclass CV qui dévoile tous les secrets des recruteurs.

3. Un continent de déchets plastiques grand comme 3 fois la France flotte sur les mers

Sur pas moins de 1,5 millions de km², des millions de déchets plastiques, que l'on appelle le Vortex de déchets du Pacifique nord ou encore le 7ème continent, flottent juste sous la surface de l'eau, entre le Japon et les Etats-Unis.

On estime que le Vortex du Pacifique Nord contiendrait plus de 80 000 tonnes de déchets qui seraient à 90% de déchets plastiques ! Au total, on estime que 1,8 billions (soit 1800 milliards) de morceaux de plastique flottent dans cette zone. (➜ 10 Choses à Savoir sur le 7ème Continent de Plastique)

Voici des images effrayantes prises à 20 km des côtes indonésiennes de Bali par le plongeur Rich Horner sur la quantité de déchets présents dans la mer :

4. Les plastiques représentent 80 % de tous les déchets dans les océans

Les côtes de tous les continents sont jonchées de déchets plastiques, les concentrations les plus élevées étant observées au niveau des sites touristiques et des lieux très peuplés.

Chaque année, plus de 500 milliards de sacs en plastique sont consommés. En moyenne, un sac plastique n'est utilisé que pendant 12 minutes...

C'est le problème de ces objets à usage unique (et de cette culture du jetable) : sacs plastiques jetables, bouteilles en plastique jetables, gobelets jetables...

🚀 Découvre la Masterclass CV qui dévoile tous les secrets des recruteurs.

5. 20 % du plastique présent dans l'océan provient des filets de pêche fantômes

De très nombreux filets de pêche sont perdus, abandonnés dans la mer voire même volontairement rejetés dans la mer par des pêcheurs. On les appelle les filets fantômes.

C'est un grave problème car ils dérivent en pleine mer et peuvent prendre au piège toutes sortes de poissons, dauphins, baleines ou tortues de mer, causant leur mort.

On estime que ces filets fantômes représentent 10% des les déchets marins, soit 640 000 tonnes.

On estime également que 46% du vortex de déchets du Pacifique nord est constitué de plastiques liés à la pêche.

6. Plus de 100 000 mammifères marins meurent chaque année à cause des déchets en plastique

Les déchets plastiques n'étant pas biodégradables, ils causent des dégâts considérables pour la nature, le monde animal et l'environnement. Les déchets plastiques dans la mer nuisent à plus de 600 organismes marins.

135 000 mammifères marins meurent à cause de nos déchets plastiques. Et ce chaque année !

En 2018, une baleine a été retrouvée morte sur les côtes de Thailande après avoir ingurgité 80 sacs plastiques (7 kilos de plastique obstruaient l'estomac de la baleine).

Également en 2018, un cachalot avait été retrouvé mort au sud-est de l'Indonésie avec 6 kg de plastique dans le ventre. On avait retrouvé 115 verres en plastique, 25 sacs en plastique, des tongs ainsi que des bâches en lambeaux dans son estomac.

L'ampleur et l'augmentation rapide du volume des déchets marins et de la pollution plastique mettent en péril la santé de tous les êtres vivants peuplant les océans du monde.

🚀 Découvre la Masterclass CV qui dévoile tous les secrets des recruteurs.

7. 1 million d'oiseaux marins ingurgitent du plastique et en meurent chaque année

Environ 90 % des oiseaux de mer ont des débris de plastique dans leur estomac, et plus de 700 espèces, dont beaucoup sont menacées, ont été signalées comme étant affectées par le plastique. Les animaux peuvent confondre les déchets plastiques flottant dans l'eau avec de la nourriture. Lorsqu'ils mangent du plastique, leur estomac se remplit et le plastique réduit leur sensation de faim, ce qui peut les faire mourir de faim.

Comme toutes les carcasses ne sont pas découvertes et examinées, il est difficile d'estimer le nombre exact d'animaux qui meurent chaque année dans le monde après avoir ingéré du plastique. Toutefois, le nombre estimé d'animaux qui meurent après avoir ingéré du plastique augmente chaque année.

On a recensé qu'un fulmar boréal (espèce d'oiseau marin) avait en moyenne 34 morceaux de plastique dans son estomac, pour un poids de 0,31 gramme.

8. Plus de 70% des déchets se trouvent au fond de l'océan

Les océanographes et les écologistes estiment qu'environ 70 % des déchets et débris marins coulent au fond de l'océan. Même si l'on parle surtout de notre empreinte carbone, notre empreinte plastique est également très néfaste pour l'environnement.

Même la partie la plus profonde des océans de la Terre est touchée par la pollution plastique, soit à environ 11 km de profondeur. Autant dire que ces morceaux de plastique ne seront jamais récupérés...

💡 Empreinte carbone et empreinte plastique sont liées :
98 % des produits plastiques à usage unique sont fabriqués à partir de combustibles fossiles ou de matières premières "vierges". Le niveau des émissions de gaz à effet de serre associées à la production, à l'utilisation et à l'élimination des plastiques conventionnels à base de combustibles fossiles devrait atteindre 19 % du budget carbone mondial d'ici à 2040.

🚀 Découvre la Masterclass CV qui dévoile tous les secrets des recruteurs.

9. Un nettoyage pratiquement impossible

Rien que pour le Grand Vortex de déchets du Pacifique (le 7ème continent), il faudrait 67 navires à temps plein pendant un an pour enlever moins de 1 % de tous les déchets de cette zone. Et c'est sans compter que ces déchets ne cessent d'augmenter et de s'accumuler.

De plus, même si nous étions en mesure de retirer les plus gros objets flottants, il est pratiquement impossible d'enlever les toutes petits particules de plastique accumulées au fond des océans.

Le 25 juillet 2022, l'organisation à but non lucratif The Ocean Cleanup annonçait qu'elle avait enlevé 100 000 kilos de déchets du 7ème continent. C'est à la fois énorme mais cela ne représente malheureusement que 0,1% de la masse du 7ème continent. Il faut absolument le faire mais ce chiffre montre bien qu'il faut également à tout prix réduire drastiquement notre consommation de plastique qui, rappelons-le, continue à croître.

10. Des conséquences dramatiques pour l'environnement, la vie marine et la vie humaine

La pollution plastique des océans présente non seulement des risques pour la sécurité et la santé des animaux marins, mais a aussi de graves implications sanitaires pour les êtres humains.

Des microplastiques ont été trouvés dans nos poumons, notre foie, notre rate et nos reins. On ne connaît pas encore toute l'étendue de l'impact de ces microplastiques sur la santé humaine mais une chose est sûre : cet impact n'est pas bénéfique.

Sources :

👋 Reçois les offres d'emploi par mail1x par semaine

Email

Jobimpact (ex. jobsense)

jobimpact est le site des offres d'emploi qui ont du sens et un impact positif, dans l'ESS (économie sociale et solidaire), l'environnement et la transition écologique, l'économie circulaire, l'entrepreneuriat social et l'humanitaire.

Cours & Formations

Formation CV

© 2024 jobimpact (anciennement Job Sense). Tous droits réservés. Mentions légales.

Suite à un courrier de Makesense estimant un risque de confusion avec leur marque et avec leur sous-domaine jobs that make sense (jobs.makesense.org), jobsense a décidé de se renommer jobimpact