Les 12 Signes Positifs d'un Entretien d'Embauche Réussi

Les 12 Signes Positifs d'un Entretien d'Embauche Réussi

Vous venez de passer un entretien et pensez l'avoir réussi, ou pas ? Vous vous posez plein de questions et n'êtes pas tout à fait sûr ou même plus sûr du tout ? Alors comment savoir si un entretien d'embauche s'est bien passé et si le recruteur est intéressé ? Quels sont les signes positifs qui ne trompent pas ?

Il est tout à fait normal de se repasser l'entretien (tout le monde fait ça !) et de chercher à interpréter les faits et gestes du recruteur. Heureusement, il y a des signes qui ne trompent pas !

Voici 12 signes positifs d'un entretien d'embauche réussi (et quelques signes négatifs).

1. La durée de l'entretien d'embauche

Plus que la durée de l'entretien d'embauche, c'est le décalage entre la durée initialement prévue de l'entretien et sa durée effective, c'est-à-dire le temps qu'il a duré en pratique, qui en dit beaucoup.

Qu'un entretien d'embauche dure 10 minutes ou 30 minutes n'est pas en soi mauvais signe. Un recruteur ayant un emploi du temps très chargé peut avoir l'habitude de prévoir des entretiens de 15 minutes.

En revanche, lorsqu'un entretien devant durer 10 à 15 minutes se prolonge pendant 30 minutes, 45 minutes ou même 1 heure, c'est un très bon signe. Cela signifie que le recruteur est intéressé par votre profil et souhaite en savoir davantage ou bien qu'il n'a pas vu le temps passer tant la conversation était intéressante.

A l'inverse, un entretien de 30 minutes qui ne dure finalement que 10 minutes n'est pas bon signe. Le recruteur a peut-être réalisé que le votre profil ne correspondait pas à ses attentes. Dans ce cas, il souhaite abréger l'entretien et y mettre un terme rapidement afin de ne pas perdre de temps.

2. La conversation avec le recruteur était fluide voire informelle

Le but de l'entretien d'embauche n'est pas tant de tester vos compétences techniques ou hard skills, à moins qu'il s'agisse d'un entretien d'évaluation technique, que vos qualités et compétences sociales ou soft skills, de voir si le courant passe bien et si vous correspondez à la culture de l'entreprise.

Si la conversation est fluide, qu'elle ne consiste pas seulement en une succession de questions-réponses, qu'elle devient même informelle et que vous abordez par exemple des sujets sortants du cadre purement professionnel tels que vos loisirs, vos centres d'intérêts ou vos voyages, c'est en général le signe qu'une certaine sympathie se développe entre vous et le recruteur. C'est par conséquent bon signe et cela pour deux raisons :

  • On préfère tous travailler avec des personnes avec qui l'on s'entend bien. Une bonne entente entre les membres d'une équipe est un élément très important pour le succès de l'entreprise, aussi bien pour la motivation individuelle des employés que pour la qualité du travail fourni.

  • Il existe de nombreux biais cognitifs positifs liés à la sympathie. Le recruteur peut notamment avoir tendance à ne voir que les aspects positifs d'un candidat ou d'une candidate qu'il a trouvée sympathique et avec qui le courant est bien passé. Son cerveau le poussera alors à confirmer son impression initiale et son attitude sera plus favorable à l'égard d'un candidat qu'il trouve sympathique.

3. Votre ressenti sur l'entretien est positif

Ce point est lié au précédent. Si vous avez le sentiment que l'entretien s'est bien passé, c'est un bon signe et il y a de fortes chances que l'entretien se soit en effet bien passé, également du point de vue du recruteur.

C'est cependant un critère éminemment subjectif qu'il convient de nuancer.

Un recruteur de nature avenante et sympathique peut laisser croire, sans mauvaise intention, que votre entretien s'est particulièrement bien passé alors qu'il se comporte ainsi avec tout le monde. Pour pouvoir en juger plus objectivement, il faudrait pouvoir être capable de voir comment ce recruteur s'est comporté avec les autres candidats. Ce n'est dans ce cas ni un signe positif, ni un signe négatif.

Attention cependant aux impressions trompeuses ! Il arrive parfois que l'on ait le sentiment d'avoir excellé à un entretien alors qu'en réalité... ce n'était pas tout à fait le cas. C'est pour cette raison qu'il est important de savoir déceler certains signaux plus subtils. C'est ce que nous allons voir maintenant.

4. Les signes non verbaux du langage corporel lors d'un entretien d'embauche

La communication non verbale, autrement dit le langage corporel, c'est-à-dire l'attitude générale, la position du corps, les gestes, le regard et les expressions faciales, en disent souvent plus sur les vrais intentions de l'interlocuteur que ses paroles.

Ils sont difficiles à déceler si l'on n'y prête pas attention. Voici quelques exemples de gestuelle et de comportement et leur signification :

  • Le recruteur semblait-il intéressé par ce que vous lui disiez ? Vous regardait-il attentivement ? S'est-il redressé et penché en avant à un moment comme pour mieux vous entendre ? A-t-il fait des hochements de tête pour acquiescer ? A-t-il souri à certains de vos propos ? Voilà autant de signes positifs qui soulignent un intérêt de la part du recruteur.

  • Si en revanche le recruteur semblait distrait, regardait de temps en temps ailleurs et restait avachi sur sa chaise, c'est moins bon signe.

⚠️ Attention : Ne vous laissez surtout pas impressionner par un recruteur qui reste de marbre ou affiche un visage dur et fermé. C'est peut-être tout simplement sa personnalité ou bien sa façon de tester les candidats et de voir s'ils arrivent à ne pas se laisser perturber.

5. Le recruteur vous a posé beaucoup de questions

Le fait de poser des questions, même si celles-ci vous semblent difficiles, est un signe positif. C'est le signe que le recruteur souhaite en savoir davantage sur vous et que votre profil l'intéresse.

A savoir : Lorsqu'un recruteur pose deux fois la même question, c'est le signe qu'il souhaite obtenir plus de détails ou plus de précision.

Un recruteur qui ne poserait aucune question ou qui aurait l'air de poser des questions uniquement pour la forme n'est a priori pas intéressé par votre profil.

⚠️ Attention : Le sentiment de sortir lessivé après un entretien n'est pas mauvais signe, au contraire ! On peut parfois avoir l'impression qu'un entretien ne s'est pas très bien passé, que le recruteur a été très incisif et a posé des questions difficiles pour vous "coincer" alors que ces questions difficiles étaient justement destinés à vous tester jusqu'au bout pour s'assurer que vous êtiez le bon candidat.

6. Vous avez également posé des questions au recruteur

Le fait de poser des questions montre votre intérêt pour le poste, l'équipe et l'entreprise. Cela démontre également votre curiosité intellectuelle et votre motivation. Si en plus vos questions sont pertinentes, alors c'est gagné (ou presque).

🪄 Conseil : Lorsqu'un recruteur vous demande à la fin de l'entretien si vous avez des questions, il faut déjà avoir préparé une question afin d'éviter d'être pris au dépourvu. Si vous avez bien suivi nos conseils sur les questions à poser lors d'un entretien d'embauche, vous avez à coup sûr gagné des points !

7. Vous avez rencontré d'autres personnes de l'équipe ou de l'entreprise

Lorsqu'un recruteur, de manière impromptue au début ou au cours de l'entretien, vous fait patienter pour aller demander à un collègue de venir assister à l'entretien, c'est très bon signe.

Cela signifie que votre profil l'intéresse particulièrement et qu'il aimerait qu'un autre collaborateur profite de l'entretien, ou bien un collaborateur plus technique capable de juger de certaines compétences précises, ou bien un collaborateur voire même un directeur ayant un pouvoir décisionnel dans le but d'accélérer le processus de recrutement (et de sauter en quelque sorte une étape).

Cela n'arrive pas fréquemment donc aucune raison de s'inquiéter si cela ne vous est pas arrivé.

8. Le recruteur vous a fait visiter les bureaux et vous a présenté aux autres employés

De même, si le recruteur, en particulier à la fin de l'entretien, souhaite vous faire visiter les locaux et vous présenter à d'autres membres de l'équipe, c'est qu'il considère que cela en vaut la peine et que vous correspondez au profil qu'il recherche.

Il souhaite non seulement vous montrer l'ambiance de travail mais aussi voir si le contact passe bien avec les autres personnes de l'équipe. Il peut également avoir une autre idée en tête et c'est ce qu'on va voir dans le point suivant.

9. Le recruteur tente de vous convaincre et fait la promotion de son entreprise

Lorsqu'on candidate à un poste, on a souvent tendance à croire que l'entretien est à sens unique et qu'il n'a que pour but de permettre au recruteur de prendre sa décision de vous embaucher ou non.

En réalité, ce n'est pas à sens unique. Il faut se mettre dans la position du candidat qui vient à l'entretien pour savoir si le poste l'intéresse vraiment et prendre sa décision en conséquence. Lorsque l'on se met dans cette état d'esprit, on devient également plus "désirable" pour les recruteurs.

Un recruteur qui essaie de vous convaincre en vous parlant de l'intérêt du poste, des avantages matériels ou des opportunités d'évolution au sein de la société est un recruteur intéressé par votre profil et conscient du fait qu'il doive lui aussi se vendre.

Il pourra également vous faire visiter les locaux et rencontrer d'autres membres de l'équipe. Si en plus il vous demande si vous avez postulé à d'autres offres ou obtenu des propositions d'embauche, c'est qu'il est vraiment très très intéressé !

10. Le langage et les mots utilisés par le recruteur qui témoignent d'un entretien réussi

Certaines formulations, certains mots prononcés sans réffléchir ou encore certains détails peuvent trahir la pensée du recruteur. En voici quelques exemples :

  • "Vous vous occuperez de telle mission", "Vous serez amené à travailler avec un tel", etc. Lorsque le recruteur emploie le futur et non le conditionnel, c'est le signe qu'il vous voit déjà au poste.

  • "Quand pourriez-vous commencer au plus tôt ? Quel est actuellement votre préavis ? Auriez-vous la possibilité de commencer plus tôt ?" Voici des questions qu'un recruteur ne poserait pas à un candidat qu'il ne souhaite pas retenir.

  • "Il y a la possibilité de reporter jusqu'à 35 heures supplémentaires l'année suivante. En ce qui concerne les déplacements et la prise en charge des frais de transport..." Si le recrute rentre dans des détails pratiques et très concrets, c'est bon signe. Il prend soin de vous en informer, considérant que c'est déjà cela de fait, ce qu'il ne ferait pas si vous ne l'intéressiez pas.

  • "Au revoir et à très bientôt" : Si le recruteur prend le temps de vous raccompagner, de vous dire au revoir et ajoute qu'il a été très heureux de faire votre connaissance, c'est le signe que vous avez réussi votre entretien.

Ce sont des indices et des signaux positifs qui ne garantissent toutefois pas à coup sûr que vous serez pris pour le poste.

11. Le recruteur vous explique les prochaines étapes du recrutement

Si le recruteur vous parle de la suite des opérations, c'est qu'il y aura à priori une suite ! S'il vous explique quand vous recevrez une réponse pour un prochain entretien d'embauche et à quoi vous devez vous attendre, il y a de fortes chances à parier que vous obtiendrez une réponse favorable et une invitation à un deuxième ou à un troisième entretien.

S'il n'était pas du tout intéressé par votre profil , il ne perdrait pas son temps à entrer dans ce genre de détails pratiques.

🪄 Deuxième entretien, troisième entretien : Est-ce bon signe ? Oui bien sûr ! C'est le signe que vous avez déjà passé la première ou la deuxième étape du recrutement. Tous les candidats ne sont pas invités à un deuxième entretien. Cependant, rien n'est encore gagné, sans quoi il n'y aurait pas de deuxième ou troisième tour. Il est hélas toujours possible de ne pas être embauché, même après un troisième, un quatrième, voire un cinquième entretien.

12. Vous recevez rapidement une réponse à votre mail de remerciement

Il faut toujours envoyer un mail de remerciement après un entretien afin d'être bien présent dans la mémoire du recruteur et de montrer votre motivation pour le poste.

Si le responsable RH ou le recruteur vous répond rapidement, ou même vous écrit en premier, c'est un excellent signe !

Si en revanche vous n'avez toujours pas de réponse après une ou deux semaines, ce qu'il ne faut pas toujours interpréter comme un signe de refus, envoyez un mail de relance de candidature.

🚀 Découvrez nos modéles de CV, nos modèles de CV à deux colonnes ou encore nos modèles de CV premium payant pour faire sortir du lot votre candidature !

TROUVEZ UN EMPLOI QUI A DU SENS !

#ESS #Développement durable #Entrepreneuriat social


Nos conseils carrière